Accueil

 

 

 

 

 

 

ESCURSION SEPT.2019

Inscrivez-vous vite!!! Places limitées.

 

 

 

 

 

Excursion du jeudi 19 septembre 2019

Les forgerons du plateau de Langres pionniers en Nouvelle-France.

Vallées de l’Ource et de l’Aube.

Au XVIIIe siècle, de nombreux forgerons de Champagne méridionale et de la Bourgogne du Nord partirent pour le Québec afin de renforcer une implantation proche de Trois-Rivières, appelée les Forges du Saint-Maurice. La région est riche en minerai, le bois et l’eau sont abondants. Cette forge démarre en 1731, à l’initiative d’un seigneur. Les premiers résultats sont très décevants. Le propriétaire meurt en 1733 et les directeurs de la compagnie demandent alors de l’aide au gouvernement royal. Celui-ci recrute en 1735 Pierre-François OLIVIER DE VEZIN né à Aingoulaincourt (Haute-Marne), propriétaire d’une forge dans les Vosges. Il arrive à Québec en septembre 1735. Il devient le directeur technique des Forges. En 1736, le pouvoir royal recrute un deuxième expert. C’est un autre Champenois, Jacques SIMONET, originaire de Colmier-le-Bas (Haute-Marne), maître de forges à Diénay et Villecomte (Côte d’Or) qui sera engagé. Il sera notamment chargé de recruter des forgerons essentiellement en Champagne et Bourgogne mais aussi en Franche-Comté. Dès sa première traversée, en 1736, il ramène quatre forgerons, et en 1737 une cinquantaine d’autres. Il devient un Associé à part entière de la Compagnie.

Notre périple d’Arbot à Colmier-le-Bas puis à Dancevoir et Aubepierre nous permettra d’aller à la rencontre de plusieurs pionniers nés en Haute-Marne et pour certains ayant opérés en Côte-d’Or. Nous retracerons leurs parcours, en particulier ceux de la famille SIMONET dont deux membres sont partis au Québec et un autre a travaillé dans plusieurs forges de la région de Colmier.

Notre excursion nous mènera au cœur du futur Parc national des forêts de Champagne et Bourgogne, ainsi que dans les très pittoresques vallées de l’Ource et de l’Aube.

 

 

 

 

Programme de la journée



8h10: Départ des voitures de Langres, place Bel Air.

9h00 à 10h30: Arrivée à Arbot.Église, là où fut baptisé Nicolas GEOFFROY forgeron-pionnier au Québec. Présentation de ce personnage. Pose par la Municipalité d’une plaque commémorative.

*en passant, Colmier-le-Hautavec son forgeron-pionnier Laurent GIRARDOT 

10h45 à 11h15: Colmier-le-Bas, à la Forge. Accueil par l’Association propriétaire. Description rapide de la Forge et des projets de l’Association.

11h45 : Leuglay (Côte d’Or). À la salle de réunion du GIP du futur Parc national. Description rapide de la Forge de Colmier-le-Basà travers les âges. Présentation de la famille SIMONET, dont plusieurs membres furent des forgerons importants de la fin du XVIIe siècle et du XVIIIe siècle. En particulier de Jacques, né à Colmier-le-Bas, et de son fils Jean-Baptiste, cadres aux Forges du Saint-Maurice.



12h45-14h45: Leuglay,repas(fait maison) au restaurant « Les Fumerons » : Rosace de melon et jambon Serrano - Fricassée de pintade aux morilles - Fromage blanc - Abricots rôtis au romarin et sa glace pistache - vins blanc et rouge - café



15h30-16h30: Dancevoir. Église, là où fut baptisé Nicolas CHAMPAGNE le 30 mars 1708. Il arrive vers 1737 aux Forges du Saint-Maurice, et fut inhumé le 26 décembre 1750 à Trois-Rivières (Québec). Haut fourneau avéré de 1772 à 1880.

16h45-17h30: Aubepierre. Église, là où fut inhumé Jean SIMONET en 1738. Il séjourna dans cette paroisse, avec son épouse, dans la dernière partie de sa vie (1726-1738). En 1729, il est encore dit « Seigneur des Colmiers ».

L’existence de forges et fourneaux est mentionnée de 1580 à 1857.



17h30: fin de l’excursion. Retour vers Langres ou autre destination.

Les mouleurs.


 

Cliquez-ici pour obtenir le bulletin d'inscription.

 

 

 

 

 

Résultat de recherche d'images pour "la forge de colmier"

 

 

 

 

 

 

----------------------------------------------------------------------------------------

 

 

CONFERENCE D'EXCEPTION A LANGRES.

 

 

 

 


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------








 

 

 

 

 

 

 

 

-----------------------------------------------------------------------  

 

Une journée exceptionnelle avec

Eric Plamondon  auteur de TAQAWAN

(Prix littéraire 2018 France-Québec). 

 7mars 2019

 

En partenariat avec la Médiathèque Marcel Arland de Langres, nous étions conviez à une belle rencontre avec cet auteur québécois.

 

Un prêtre du diocèse de Langres, Jessé Fléché , a été le premier évangélisateur de la nation Mig'Maq en 1610-1611.Nous lui avons posé, au début de ce siècle, une plaque commémorative à la cathédrale.

 

Le livre à découvrir :


Une pépite ! Un roman noir, un récit historique, un livre de contes, un pamphlet politique […] Taqawan ? Un livre qui refuse d’être figé ! […] Vous ne mesurez pas à quel point c’est péchu !
Augustin Trapenard 21 CM, Canal + 
« Ici, on a tous du sang indien et quand ce n’est pas dans les veines, c’est sur les mains. »

 
Ce jeudi 7 mars nous avons vécu d'excellentes rencontres avec Eric PLAMONDON, lauréat du Prix littéraire France-Québec.
D'abord avec deux classes de 3e du collège du Sacré-Cœur. Les élèves ayant préalablement étudié plusieurs passages du livre lauréat "TAQAWAN" (le saumon).
Ensuite, à la Médiathèque Marcel-Arland, une trentaine de participants ont pu échanger avec l'auteur pendant plus de 1h15. L'auteur a pu, notamment, montrer ses inspirations, les mécanismes du montage de son roman et expliquer les Indiens Micmacs, toile de fond de son récit. Les dédicaces ont clos cet après midi avant que l'auteur ne se rende à la cathédrale pour découvrir la plaque dédiée au Père Jéssé Fléché évangélisateur des premiers Micmacs,  en 1610-1611.
Ci-joint quelques photos pour vivre ou revivre cette rencontre. Sous un ou deux jours, vous pourrez aller visiter notre site pour découvrir d'autres photos (de Philippe Savouret).
 

 

 

 

 

 --------------------------------------------------------------------------------------------

  

 

Venez nombreux à notre animation "La dictée francophone", un moment de loisir pour s’exercer ... à bien écrire !!! A bientôt. 


Pour des renseignements complémentaires : 06 24 55 28 12

 


----



  

 

 

 

Magnifique concert organisé

par Langres-Montréal

 

L'association Langres-Montréal-Québec a donné son concert annuel ce 3 novembre, au théâtre Michel-Humbert de Langres. Ceci dans le cadre de la tournée de la Fédération France-Québec/francophonie qui fête ses 50 ans. La vedette était la Québécoise Geneviève Morissette avec deux de ses musiciens. Débordante d'énergie sur scène, la charmante Québécoise ne tient pas en place, mais distille surtout ses textes de belle plume, et quelques reprises, avec une voix des plus percutantes et un humour toujours présent. Le public fut séduit. Le talent de cette "Princesse du Québec" est de plus en plus reconnu, ce qui lui vaudra d'être la chanteuse vedette à l'Olympia le 22 avril 2019.

 





 

Des photographies de cette merveilleuse soirée animée (Crédit Photo Ph. Savouret)





 

 

 

 

Sur les pas de Marguerite BOURGEOYS :


Lundi 24 septembre 2018, sept membres de l’association ont rejoint Troyes pour marcher sur les pas de Sainte Marguerite Bourgeoys. Ils étaient accompagnés par René Boutiot, président du comité Marguerite Bourgeoys et par sœur Dominique de « Marguerite Bourgeoys, Congrégation de Notre-Dame ». Avec émotion, ils ont pu découvrir et toucher les lieux et les objets qui subsistent encore dans ce merveilleux centre historique. Les fonts baptismaux de l’Eglise Saint-Jean au Marché où Marguerite reçut le baptême le 17 avril 1620, un escalier en bois de l’époque et la statue la représentant avec trois enfants ont d’emblée rappelé qu’elle vivait en même temps que Jeanne Mance, qu’elle rencontrera à Montréal.

Sur la place de l’Hôtel de ville, outre la plaque dédiée à Chomedey de Maisonneuve, on peut imaginer la maison natale, remplacée aujourd’hui par un restaurant. Tout proche, subsiste une maison à colombages où se trouvait l’atelier familial de fabrique de chandelles. Après la cathédrale, nous avons marché dans les rues et les ruelles empruntées par Marguerite.

Elle quitta Troyes en 1653, à 33 ans pour rejoindre Montréal et y installer son œuvre enseignante.

Bien avant son départ, elle fut refusée par les Carmélites. Après une révélation, le 7 octobre 1640, lors d’une procession, passant devant le portail de Notre-Dame aux Nonnains où une « image de pierre » de la Vierge la toucha profondément, elle se retira du monde pour se donner à Dieu. Elle devint congréganiste externe après sa conversion au couvent Notre-Dame (chanoinesses de Saint-Augustin). Elle y connut Antoine Gendret, vicaire et accompagnateur spirituel de la congrégation externe. Cette rencontre orienta l’œuvre de Marguerite Bourgeoys.

La visite se termine par La Maison de l’outil et de la Pensée ouvrière qui rappelle que Troyes a toujours conjugué la vie cultuelle, culturelle, artistique et industrielle.

La visite fut enrichissante et appréciée. Les échanges furent très amicaux et pourquoi ne pas continuer les rencontres «  sur les pas communs de Marguerite et de Jeanne … ». Mais c’est au Québec !

Jean-Pierre Maucolin 30 septembre 2018

 

 

 

 

 

 

 ------------------------------


Sur les pas de Jeanne Mance :

 

Deux Montréalais, lauréats d’un Prix offert par le Québec, sont venus à Langres après Paris et Troyes. Accueillis, ce mercredi, par L’Association Langres - Montréal-Québec, centre culturel Jeanne Mance, ils ont été conduits sur les lieux où Jeanne Mance a vécu et s’est initiée aux soins des malades et pestiférés de Langres. Après l’hommage devant sa statue, ils ont été chaleureusement reçus à la médiathèque pour y lire l’acte de baptême puis dans la maison natale de Jeanne Mance et dans la maison contemporaine de Jeanne où les attendait le dramaturge et illustrateur, Pascal Poinsenot, bien connu au Québec. La visite se termina, sur «  le chemin de Montréal » avec une vue ensoleillée sur le village de Brévoines.

 

 Nos amis de Montréal avec Mme et M. MERCEY. 

 

 -------------------------------------------------------------------------------------

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voici une rétrospective de la venue de l'Archevêque de Montréal Monseigneur LEPINE. 

 

 

 

 

Le 50e anniversaire de l'inauguration de la statue de Jeanne Mance ...